Mais quel est ce drôle de personnage que l’on voit régulièrement en image sur le site et les réseaux sociaux de Moovency ? Un nouveau concurrent dans la fabrication de pneumatiques ? Eh non ! Il s’agit tout simplement du jumeau numérique 3D, généré par KIMEA.

Zoom sur cette fonctionnalité essentielle pour quantifier les risques de TMS.

Définition

Le jumeau numérique ou digital twin en anglais a pour visée de créer un double numérique d’un objet, d’un bâtiment ou d’une personne. Il s’agit en quelque sorte de faire une copie virtuelle du monde physique. Cela permet d’identifier des problèmes, de comprendre le fonctionnement d’un ensemble complexe.

Une brève histoire du jumeau numérique

Tout a commencé dans les années 1960, avec la conquête de l’espace. Parce que les hommes rêvaient de toucher les étoiles, ils ont commencé à construire des engins spatiaux, des véhicules capables de résister longuement à des conditions extérieures extrêmes, tout en ayant à transporter de lourdes charges.

Ainsi, pour pouvoir garantir la force de ces véhicules et des stations spatiales, les jumeaux numériques ont été créés. Simulation des réactions physiques, monitoring des systèmes… Grâce à ces simulations, les jumeaux numériques permettent d’évaluer l’intégrité du véhicule dans ces conditions extrêmes.

D’ailleurs, les astronautes de la fameuse mission Apollo 13 ont pu être sauvés grâce à ce concept de jumelage. En effet, on connaît l’histoire : les réservoirs d’oxygène de leur fusée – Saturn V – ont explosé en plein vol… loin de la Terre, puisqu’ils étaient déjà à plus de 300 000km ! Mais ce que l’on sait moins, c’est que c’est grâce à l’équivalent du jumeau numérique que les ingénieurs présents sur Terre ont pu imaginer une stratégie pour permettre d’alimenter la fusée sans épuiser les faibles quantités d’énergie restante.

Jumeau numérique d'une fusée
Source : developpaper.com

Aujourd’hui, les jumeaux numériques se sont démocratisés et touchent de nombreux secteurs, comme par exemple l’industrie puisqu’ils permettent de renforcer l’efficience des produits, anticiper les étapes de leurs cycles de vie, ou bien même organiser les activités d’une chaîne de production toute entière.

Le jumeau numérique dans l’ergonomie

Dans le cas de l’ergonomie, le jumeau numérique est un agrégat de données qui reflètent le plus précisément possible les gestes et postures filmées. Il facilite l’accès aux données, notamment cinématiques, telles que les angles articulaires.

Lors de la captation des mouvements des opérateurs, KIMEA réalise en temps réel un jumeau numérique en 3D de l’opérateur. Ainsi, les ergonomes peuvent voir s’animer sur leur écran une silhouette numérique, qui s’anime au même rythme que les opérateurs. 

« Cela permet d’aller beaucoup plus vite qu’avec une méthode classique », affirme Pierre Plantard, co-fondateur de Moovency. En effet, grâce à la caméra 3D et à la paire de gants connectés, les risques de TMS sont calculés instantanément et un rapport d’analyse du risque est automatiquement généré.

« Notre technique a aussi l’avantage de supprimer une variable importante d’erreur dans la détection des TMS : la subjectivité de l’évaluateur. », ajoute Pierre Plantard.

En effet, l’évaluation standardisée par un logiciel apporte un résultat objectif et neutre. De plus, Kimea permet aussi de mesurer l’évolution du risque de TMS à chaque instant d’une séquence de travail, ce qui offre une vision dynamique du risque de TMS, en opposition aux évaluations statiques des postures encore réalisées avec les outils traditionnels.

Enfin, le jumeau intègre toutes les données biomécaniques nécessaires. Il peut être personnalisé en fonction de l’histoire de la personne (poids, taille, charges, etc.). Avec le jumeau numérique, les ergonomes et préventeurs sont capables de mesurer les zones du corps à risque en termes de troubles musculosquelettiques.

Alors, prêts à créer votre propre jumeau numérique ?

Loading...