Beaucoup de TPE et de PME sont encore hésitantes à investir sereinement en matière de prévention des TMS. Elles jugent l’effort souvent bien coûteux et peinent à y voir des bénéfices concrets

En 2017, le coût direct des TMS pour les entreprises s’est élevé à près de deux milliards d’euros à travers les cotisations accidents du travail et maladies professionnelles. Oui la prévention a un coût, mais ne pas s’y attarder se révèle finalement encore plus coûteux pour votre entreprise. 

Dans cet article, nous vous offrons quelques conseils pour vous accompagner et vous assurer d’avoir les bons outils pour bien mesurer le ROI de votre prévention. Certes, les résultats d’une démarche de prévention sont plus visibles sur le long terme, mais ne vaut-il mieux pas prévenir que guérir ? 

Bien comprendre ce qu’est le ROI

Le ROI (Return on Investment ou retour sur investissement en français) correspond au calcul des coûts engendrés par rapport aux bénéfices obtenus. On cherche à bien mesurer le retour qui est attendu après un investissement donné. Le ROI de la prévention s’applique lui aux actions de prévention menées au sein de l’entreprise. Les actions de prévention et de lutte contre les TMS peuvent elles aussi être calculées sous forme de ROI.

L’impact financier face aux problématiques d’accidents du travail ou de maladies professionnelles liées aux TMS se décline en :

🔹Coûts directs 

Ici, on dénombre :

  • le coût des cotisations à l’assurance maladie ;
  • les indemnités versées aux salariés absents pour maladie ; 
  • les sommes dépensées pour l’adaptation du poste de travail ;
  • ainsi que les soins médicaux. 

Ces coûts directs sont liés aux troubles musculosquelettiques et à la gestion qui en est faite par les dirigeants. Un fort taux de TMS constitue un facteur exponentiel de la hausse des cotisations AT/MP (Accident du Travail/Maladie Professionnelle). 

🔹Coûts indirects 

Il est plus difficile d’estimer ces coûts, car ils relèvent des conséquences liées aux TMS. On y retrouve le taux d’absentéisme, ou encore le remplacement et la formation des salariés absents (via de l’intérim, par exemple). Les coûts indirects touchent également la performance globale de l’entreprise et peuvent entraîner une perte de productivité.

🔹Coûts intangibles 

Ces coûts concernent surtout le personnel. Ces coûts représentent une dégradation du climat social en entreprise. Et cette dégradation se traduit par…

  • une augmentation des tensions internes et des risques de conflits ;
  • un épuisement des salariés ;
  • ou encore la saturation du management

Et ce n’est pas tout. Tout cela peut engendrer une mauvaise image de l’entreprise, ce qui pourrait conduire à la perte de clients et de potentiels fournisseurs et partenaires.

Investir dans une prévention liée au TMS revient à la prise de conscience des entreprises du véritable enjeu économique représenté par l’ampleur des coûts des TMS.

De plus, la corrélation entre les maladies liées aux TMS et la performance de l’entreprise est prouvée. L’approche économique du ROI que l’on peut qualifier dans ce contexte de ROP (Return on Prevention) se développe largement afin d’inciter les entreprises à agir.

Bien choisir ses indicateurs pour optimiser son ROI

Pour suivre les mesures de prévention et s’assurer d’un bon ROI, il convient de choisir les indicateurs les plus pertinents. En entreprise, on regroupe un certain nombre de données liées à l’exposition des salariés aux troubles musculosquelettiques

  • les remontées de situations dangereuses ;
  • le nombre de plaintes et douleurs ;
  • ainsi que les accidents bénins.

Cependant, il est souvent difficile de convertir ces retours en données chiffrables

Si l’on veut une véritable amélioration du ROI, il est important de rester sur des valeurs qui peuvent être mesurables. On va alors se concentrer sur les nombres d’accidents et maladies professionnelles liées aux TMS :

  • les accidents avec arrêt et sans arrêts ;
  • et les accidents avec arrêt et causes.

Ces indicateurs constituent les premières données qui donnent le pas sur une démarche d’analyse ergonomique. Par la suite, l’estimation des gains avec les solutions mises en place, notamment en termes de matériel, peut se comparer, à terme, sur les résultats de productivité

Le ROI des actions sur les TMS reste complexe à mesurer. Pour autant, certains facteurs de risques sont plus facilement mesurables que d’autres grâce aux grilles de cotation ergonomiques (RULA, REBA…).

Par exemple, il est possible de poser des données chiffrées et d’en faire le lien avec les dépenses engendrées dans l’amélioration d’un poste de travail. Les méthodologies d’étude de la chaîne issues du Lead permettent également de mesurer certaines informations. Celui-ci sera probablement plus long en période de fort taux d’absentéisme, ce qui se traduira par des coûts pour l’entreprise

Même s’il est possible de mesurer l’impact ou les conséquences de certains facteurs de risque de TMS pour certains, il est plus difficile d’y associer une dimension économique

Les gains d’un investissement dans des solutions de prévention

Investir dans une démarche de prévention ne se calcule pas seulement en valeur financière. 

Pour vous et vos salariés, c’est aussi l’assurance de s’améliorer en continu et de progresser durablement avec des résultats notables à large spectre. Car, oui, investir dans la prévention c’est aussi : 

🔹Investir dans la santé et sécurité au travail

Un poste adapté au travail de l’Homme engendre moins de risques d’accidents du travail. Dans le cas contraire, il est fréquent de trouver des salariés confrontés à des problèmes de TMS

Selon le Code civil, il relève de la responsabilité de l’employeur de garantir la santé et la sécurité des collaborateurs. Plus qu’une obligation, la mise en œuvre d’une organisation et des moyens de travail adaptés c’est aussi pallier le problème récurrent de l’absentéisme.

🔹Investir dans une démarche sociale

Grâce à vos actions de prévention, votre entreprise se place dans une démarche socialement responsable. L’amélioration des conditions de travail réduit les tensions et renforce la cohésion entre les salariés. La valorisation de vos employés au travers d’une démarche active de protection de leur santé augmente leur implication au travail. Les bénéfices se feront sentir sur le climat social entre vous et vos employés.

🔹Investir dans sa marque employeur

L’e-réputation est devenue aujourd’hui indispensable. Sur internet, quelques clics suffisent pour connaître les avis sur les services ou produits que vous proposez au public, mais également sur ce qu’il se passe en interne au niveau du management. 

Une image qui montre que l’employeur se soucie de ses employés et de leur santé booste l’attractivité auprès du grand public. Une bonne marque employeur constitue le pari gagnant pour attirer de nouveaux candidats, des partenaires, des fournisseurs et même des cabinets de recrutement.

🔹Investir pour plus de productivité 

Sur le long terme, la prévention des TMS devient un facteur de performance pour votre entreprise. Un travailleur en bonne santé est un travailleur efficace. Si l’organisation de travail est favorable , on peut envisager d’augmenter les cadences de production dans une certaine limite. C’est un levier de performance qui va améliorer la compétitivité

KIMEA, partenaire pour mesurer la performance et le ROI de vos actions de prévention

Notre solution KIMEA est l’alliée dont vous avez besoin pour assurer un véritable retour sur investissement en prévention

KIMEA va vous permettre de filmer vos salariés effectuant leurs tâches et – grâce à l’intelligence artificielle – il vous sera possible de mesurer les postures les exposant à des risques de TMS. Notre outil vous sera déterminant pour prévenir les comportements les plus sollicitant et vous aider dans la réduction des différentes zones à risques pour vos opérateurs. 

KIMEA, c’est aussi un outil dynamique et ludique qui vous fera gagner du temps dans l’analyse ergonomique avec des captures en continu et des résultats en temps réel. Nos solutions donnent un véritable coup d’accélérateur à vos actions de prévention

Enfin, KIMEA s’inscrit dans la durée en vous aidant à comprendre les difficultés liées aux TMS et en vous aidant à anticiper vos prochaines actions en matière de prévention. Elle apporte des données détaillées, fiables et simples à exploiter.

En résumé

Investir dans la prévention c’est rentable! Mais pour bien investir, il est important de mesurer l’efficacité de ses actions. Vos choix d’indicateurs ROI peuvent vous aider dans le pilotage de vos moyens de prévention. Et plus qu’un argument pour convaincre en termes d’investissement, il permet de s’engager pleinement dans une démarche de sécurité au travail et de protection de vos salariés aux risques professionnels.

Alors à la question « combien cela va vous coûter » nous pouvons vous répondre avec assurance « cela ne peut que vous rapporter » ! 

Pour aller plus loin, nous pouvons vous accompagner :

  • via nos solutions ;
  • via nos accompagnements ; 
  • ou encore nos formations.

Essayez gratuitement KIMEA Cloud pendant 30 jours !

Faites de KIMEA Cloud votre nouveau partenaire de prévention de la première maladie professionnelle de France : les troubles musculo-squelettiques.

Loading...