Dans les secteurs de la logistique, de la santé, de l’agro-alimentaire et du BTP, les taux d’absentéisme battent des records. Nous accompagnons chaque année des dizaines d’entreprises de ces secteurs pour optimiser leurs postes de travail et éviter la survenue de troubles musculosquelettiques (TMS). Nous avons constaté qu’une bonne prévention santé participait à la réduction du taux d’absentéisme.

Prévenir les TMS est peut-être la solution à laquelle vous n’aviez pas pensé pour endiguer l’absentéisme. Continuons la sensibilisation pour donner encore plus envie à d’autres d’initier ou de s’investir dans une démarche de prévention des troubles musculosquelettiques. 😉

Les avantages de la prévention : éviter l’absentéisme et réduire les coûts de celui-ci

Lorsqu’un salarié s’absente, c’est toute la chaîne de production qui est impactée. Les arrêts de travail, les remplacements et la désorganisation qui surviennent occasionnent des frais importants. On estime ainsi qu’en France, l’absentéisme coûte 3 500 euros par salarié absent par an à une entreprise.

Puisque les troubles musculosquelettiques (TMS) sont le facteur n°1 d’absence, éviter au maximum les facteurs de risques d’apparition des TMS a des effets positifs sur le taux d’absentéisme.

C’est en travaillant en amont qu’on a les meilleurs résultats, donc en mettant en place des solutions préventives (davantage que des solutions correctives, qui viennent après coup).

La réduction de l’absentéisme passe par la prévention des troubles musculosquelettiques

Maintenant que nous sommes d’accord sur la solution, prévenir les TMS, quelles mesures concrètes peuvent être appliquées dans le secteur du BTP, de la logistique, de la santé et de l’agro-alimentaire ? Passons enfin de la théorie à la pratique.

Mettre en place une démarche concertée de santé au travail

Tout d’abord, mettre en place une politique de prévention santé puis la décliner en une démarche et un plan d’action nécessite de l’implication pour fonctionner. Pour cela, encore faut-il que la lutte contre les troubles musculosquelettiques soit reconnue comme un sujet stratégique nécessitant d’y mettre des moyens financiers, humains et temporels. Sans démarche concertée, un projet de cette ampleur ne pourra tout simplement pas se pérenniser.

Qui dit démarche concertée dit création d’un groupe de travail transdisciplinaire, à même de travailler sur tous les aspects de la prévention santé.

Autre game changer : l’ouverture de la parole. En tendant l’oreille et en donnant la parole aux représentants du personnel, aux opérateurs et à la médecine du travail, l’entreprise dispose de retours sur les difficultés rencontrées par ses salariés sur le terrain.

Personne ne trouve agréable d’être confronté à des problèmes. Pourtant, cette étape est nécessaire pour avoir une idée claire de la situation et du besoin (ou non) d’initier une démarche de prévention.

Auditer puis optimiser les postes de travail

Dans les secteurs d’activité que nous avons évoqué (BTP, agroalimentaire, santé et logistique), les métiers sont réputés difficiles. Les postes de travail et les mouvements à réaliser, qui impliquent des mouvements répétitifs et le port de charges, sont très sollicitants pour les articulations et les muscles.

Mécaniquement, sur le temps long, ces mouvements délétères conduisent à des douleurs chroniques et à l’apparition de troubles musculosquelettiques.

Mais les TMS ne sont pas une fatalité pour ces métiers : on peut désormais protéger la santé des opérateurs grâce à nos connaissances scientifiques sur le fonctionnement biomécanique du corps humain.

En analysant les mouvements réalisés, un ergonome certifié est capable d’indiquer les mouvements délétères et de proposer des améliorations. Cette étape s’appelle la cartographie des risques. Grâce à elle, les entreprises savent quels postes de travail corriger.

Une fois les postes de travail optimisés, un salarié pourra travailler longtemps sans risques pour sa santé. Bye bye les troubles musculosquelettiques.

Rendre les concernés acteurs de la prévention

Les modes de travail collaboratifs, impliquant des entretiens et des ateliers de co-construction, aident à mettre en place les meilleures solutions contre les TMS.

Nous l’avons vu, ce sont les opérateurs et les salariés sur le terrain qui sont les plus concernés par les problématiques de santé et sécurité au travail. Il semble donc naturel de les faire participer à la création des solutions qui vont modifier leur quotidien professionnel. C’est aussi la garantie de confectionner les meilleures solutions de prévention.

Créer des processus de prévention

Corriger les postes de travail pour limiter les risques de TMS ne fait pas tout. Les principes de sécurité au travail nécessitent d’aller plus loin : on cherche à améliorer en continu les actions, les procédures et l’organisation interne pour améliorer le bien-être et la santé des salariés. C’est un véritable état d’esprit à accueillir.

En-dehors des postes de travail, les entreprises vertueuses et impliquées dans leur démarche de prévention créeront de nouveaux processus vertueux pour leurs salariés, par exemple à l’arrivée d’un nouveau salarié (onboarding) ou au retour d’un salarié absent, pour l’accompagner durant sa reprise d’activité.

Ces processus cadrent les actions individuelles. Ils aident à prévenir les accidents.

Chez Moovency, nous formons les entreprises afin qu’elles intègrent ces questions de santé et sécurité au travail à toutes les étapes de leur démarche de prévention. En cas de création de poste, nous les outillons pour qu’elles puissent concevoir des postes de travail respectueux du corps humain. Ainsi, elles empêchent la survenue de troubles ultérieurs et réduisent l’absentéisme.

Prévenir les TMS a des conséquences heureuses sur l’absentéisme en entreprise et la fidélisation du personnel

L’absentéisme n’est pas lié qu’aux seuls TMS, mais dans certains secteurs, les troubles musculosquelettiques gonflent le taux d’absentéisme. Une solution efficace consiste à mettre en place une démarche de prévention généralisée qu’on applique à tous les niveaux de l’entreprise. On travaille également afin de limiter les facteurs de risques de TMS et d’améliorer les conditions de travail des salariés.

Les bienfaits vont au-delà de la seule prévention santé. Les salariés sentent que l’entreprise prend soin d’eux. Ils témoignent d’une plus grande satisfaction à propos de leurs conditions de travail et sont plus fidèles. Que des bons points à l’heure où de nombreux secteurs subissent d’importantes tensions de recrutement.

Les solutions de Moovency
KIMEA Cloud

Analysez et pilotez votre prévention des TMS.

KIMEA Lite

Visualisez en temps réel vos risques de TMS.

KIMEA VR

Immergez vos opérateurs dans un environnement de travail simulé.

Les accompagnements
Formation Action

Pérennisez la prévention des TMS.

Ergo-conception

Modernisez vos postes de travail.

Prestations ergonomiques

Comprenez et prévenez les TMS grâce aux experts de Moovency.

Blog
Prévention des TMS, outils de mesure, méthodes de travail : On vous dit tout !
Webinars
Retour d'expérience, conseils, nouveautés...
Aides financières

Besoin d'un coup de pouce financier pour mettre en place une démarche de prévention ? Des aides existent !

Livres blancs & outils

Moovency vous accompagne et vous propose des ressources sur-mesure.

Articles Scientifiques

Venez découvrir nos publications.

Nos guides

Le champ de l'ergonomie... Trop complexe ? Nos guides sont là pour vous éclairer.

Qui sommes-nous ?

En savoir plus sur l'entreprise, son histoire et ses valeurs.

Loading...