Les publications scientifiques

Documentations téléchargeables

Issue de plusieurs annĂ©es de recherches scientifiques, la solution KIMEA s’appuie sur des donnĂ©es objectives, fiables et assure aux rĂ©sultats une lĂ©gitimitĂ© scientifique. Plusieurs publications ont d’ailleurs Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es dans le cadre des recherches.

Estimation de la posture pour l’analyse ergonomique : Ă©valuation de la faisabilitĂ© en utilisant un mannequin virtuel

L’usage de la Kinect pour la mesure des postures des opĂ©rateurs pour l’analyse ergonomique est trĂšs prometteur. Dans l’article suivant, nous avons voulu nous assurer de la robustesse de la Kinect dans la rĂ©alisation d’évaluations ergonomiques fiables.

Nos recherches ont dĂ©montrĂ© que l’utilisation de la Kinect dans des conditions de captures non optimales engendre rĂ©guliĂšrement l’obtention de donnĂ©es cinĂ©matiques erronĂ©es. Pour rĂ©aliser cette expĂ©rimentation, nous avons dĂ©veloppĂ© une mĂ©thode d’évaluation basĂ©e sur un mannequin virtuel.

GrĂące Ă  cette mĂ©thode d’évaluation,, nous avons pu tester plus de 500 000 postures diffĂ©rentes ! Cela aurait Ă©tĂ© impossible Ă  Ă©valuer avec des protocoles classiques. Les rĂ©sultats obtenus avec le mannequin virtuel correspondaient Ă  ceux obtenus lors de mesures sur un individu rĂ©el.

La mĂ©thode d’évaluation proposĂ©e – et dĂ©crite dans cet article – a permis de dĂ©terminer les configurations posturales qui prĂ©sentaient des erreurs d’estimation et de dĂ©velopper en parallĂšle un outil de mesure pour les Ă©valuer avec grande prĂ©cision. 

✍ Par Pierre Plantard, Edouard Auvinet, Anne-Sophie Le Pierres et Franck Multon.

📅 2015

📰 Sensors journal

L’utilisation de la mesure Kinect corrigĂ©es pour une analyse ergonomique en environnement contraint

Dans cet article, nous vous Ă©valuons la validitĂ© d’utilisation de la mesure kinect corrigĂ©e par nos algorithmes pour la mesure ergonomique.

L’évaluation des risques potentiels des troubles musculosquelettiques sur des postes de travail rĂ©el relĂšve d’un rĂ©el dĂ©fi, car l’environnement est souvent encombrĂ©, ce qui rend l’évaluation des postures de l’opĂ©rateur difficile. 

La Kinect est un outil prometteur pour Ă©valuer les postures
 Mais qui peut – dans certains cas – fournir des rĂ©sultats peu prĂ©cis. Et ce notamment lorsqu’il y a une occultation ou un mauvais placement de la camĂ©ra par rapport Ă  l’opĂ©rateur.

Pour pallier le problĂšme, nous avons proposĂ© une solution pour dĂ©tecter et corriger les mauvaises estimations de certaines parties du corps de l’opĂ©rateur grĂące Ă  une mĂ©thode utilisant une base de donnĂ©es d’apprentissage reprĂ©sentant un ensemble de postures d’exemples.

Nos rĂ©sultats ont montrĂ© que lorsqu’il y a une occultation, les donnĂ©es brutes de la Kinect peuvent ĂȘtre amĂ©liorĂ©es de façon significative en utilisant notre mĂ©thode de correction et permettent d’obtenir des angles articulaires et des scores ergonomiques RULA fiables et valides.

Notre Ă©tude ouvre alors de nouvelles perspectives pour Ă©tablir de nouveaux index de fatigue et de sollicitations reposant sur une mesure en continu
 Contrairement aux mĂ©thodes ergonomiques classiques et Ă  leur utilisation d’images statiques.

✍ Par Pierre Plantard, Hubert Shum et Franck Multon

📅 2017

📰 International Journal of Human Factors Modelling and Simulation

Validation de la mĂ©thode d’analyse ergonomique grĂące Ă  l’utilisation de la Kinect en situation de travail rĂ©el

Dans cet article, nous vous prĂ©sentons l’analyse d’une Ă©valuation ergonomique RULA dans des conditions de travail rĂ©elles. Et nous nous appuyons sur des travaux prĂ©cĂ©demment publiĂ©s sur la validation de la Kinect en laboratoire.

Et les résultats sont prometteurs : ils montrent que la méthode est valide pour une évaluation ergonomique sur une ligne de production. Ils renforcent les résultats de  recherches menées en laboratoire. 

De plus, la rapiditĂ© d’obtention des  rĂ©sultats permet un feedback visuel en temps rĂ©el et des interactions avec l’opĂ©rateur filmĂ© par la Kinect. 

Ces recherches amĂšnent la perspective d’une nouvelle mĂ©thode d’analyse ergonomique plus efficace dans la dĂ©tection de troubles musculosquelettiques.

✍ Pierre Plantard, Hubert P.H. Shum, Anne-Sophie Le Pierres et Franck Multon.

📅 2016

📰 Applied Ergonomics

Les couples articulaires estimés à partir de données Kinect corrigées sont-ils fiables pour des évaluations ergonomiques ?

DĂ©couvrez notre Ă©tude prĂ©sentant la faisabilitĂ© de l’usage des donnĂ©es Kinect corrigĂ©es – pour alimenter une mĂ©thode de dynamique inverse – pour estimer des couples articulaires dans le contexte d’une Ă©valuation ergonomique.

En effet, les forces et couples articulaires sont des indicateurs particuliĂšrement pertinents dans l’analyse biomĂ©canique des risques professionnels aux postes de travail. 

Notre article vous propose donc d’explorer  l’utilisation des donnĂ©es Kinect corrigĂ©es et de la dynamique inverse, pour estimer les couples articulaires de façon fiable. Et ce, mĂȘme lorsqu’il y a des situations d’occultation ou encore lorsque les placements de capteurs ne sont pas optimaux. 

Les recherches montrent que l’utilisation des camĂ©ras de profondeur, comme la Microsoft Kinect, offre des rĂ©sultats prometteurs pour mesurer des postures 3D en temps rĂ©el. L’utilisation des camĂ©ras de profondeur est Ă©galement moins intrusive pour les opĂ©rateurs. 

Notre article vous montre Ă©galement que cette mĂ©thode pourrait ĂȘtre utilisĂ©e sur site dans des conditions rĂ©elles afin d’aider les ergonomes dans leur analyse ergonomique.

✍ Par Pierre Plantard, Hubert Shum et Franck Multon

📅 2017

📰 International Journal of Industrial Ergonomics

Loading...